Inario

Le blog de Keyvan Nilforoushan

Des souris et des éléphants

Début 2006, Microsoft a annoncé un revirement stratégique majeur et une concentration de ses efforts autour de sa nouvelle plate-forme Windows Live. Ce changement, destiné à mieux contrer Google sur son terrain natif du web, devait s’accompagner d’investissements massifs : 10 000 nouveaux emplois et près de 2 milliards de dollars d’investissements.

Le cours de l’action a fondu.

Comme le rappelle Niall Kennedy, qui a rejoint Microsoft en Avril pour participer à cette nouvelle stratégie, la capitalisation boursière a perdu près de 59 milliards de dollars en six semaines : c’est plus que le PNB de certains pays. C’est 1,5 fois la capitalisation boursière de Yahoo…

Tous ces projets ambitieux sont subitement entrés en paralysie. Ce même Niall Kennedy remarque aujourd’hui – en expliquant pourquoi il quitte Microsoft à peine 4 mois après son arrivée :

C’est actuellement plus facile de financer un projet à l’extérieur de Microsoft qu’à l’intérieur.

Quand on doit se piloter comme un paquebot ; quand on est soumis aux exigences imprévisibles de la bourse ; quand les actionnaires ne regardent souvent pas plus loin que la fin du trimestre … peut-on vraiment espérer rester agile ?

Technorati Tags: , ,

Single Post Navigation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s