Inario

Le blog de Keyvan Nilforoushan

Archive for the category “Technologie”

Skittles Sorting Machine

Pretty much self-explanatory…

Skittles Sorting Machine 2 – YouTube.

Soixante secondes d’Internet

 

 

“In a new york minute, Everything can change

In a new york minute, Things can get pretty strange

In a new york minute” The Eagles

60 Seconds - Things That Happen On Internet Every Sixty Seconds
Infographic by- Shanghai Web Designers

 

 

Enhanced by Zemanta

Prémices technologiques – Photocopies et incendies

La première photocopieuse Xerox, qui opérait à la vitesse déjà impressionnante de 26 secondes par page (et pas 26 pages par seconde) présentait néanmoins le léger défaut de régulièrement prendre feu quand il surchauffait ! C’était d’ailleurs tellement régulier que Xerox le vendait avec un petit extincteur pour l’éteindre le moment venu.

On peut parler d’une version beta en grandeur réelle. Laisserions-nous aujourd’hui une techno pareille arriver sur le marché ? Certainement pas. A côté de quelles belles avancées le niveau d’exigence actuelle nous fait-il passer ?

Xerox’s first successful copier burst into flame so often it came with a fire-extinguisher – Boing Boing.

Enhanced by Zemanta

Entrepreneurs don’t need money, entrepreneurs need blood

Un vieux favori :

Préfabriqué ? 15 étages en 2 jours…

Incroyable. Une vidéo montrant en accéléré un immeuble de 15 étages se construire en 2 jours, et être totalement fini en 6.

C’est une leçon de coordination et de synchronisation.

via YouTube – Ark Hotel Construction time lapse building 15 storeys in 2 days.

Enhanced by Zemanta

L’écosystème complexe du brevet logiciel : un jeu de la barbichette

J’ai vu la semaine dernière un candidat qui avait fait un stage dans un cabinet de conseil en propriété intellectuelle.

Je lui ai instantanément demandé ce qu’il pensait du brevet logiciel : le sujet est polémique, les opinions sont toujours très tranchées, et tous les ingrédients étaient réunis pour une discussion passionnante où il aurait eu l’occasion de mettre ses divers talents en valeur.

Pas de chance, il n’était pas au courant de l’existence d’un débat sur le sujet.

Ce très bon graphe tombe à point nommé :

 

image

Source :  Who’s Suing Whom?

Le prix et la valeur

Gizmodo publie un tableau comparatif du coût volumique de différents liquides.

En première position : l’encre d’imprimante, loin devant la péniciline, l’eau minérale ou le pétrole…

Technorati Tags: ,

Argent virtuel

Vu dans Gaming Insider : un joueur d’un MMORPG à monté une immense escroquerie reposant sur une fausse banque et un schéma de Ponzi pour dépouiller les autres joueurs. Il a amassé ce qui, dans le jeu, représente une véritable fortune.

Mais en plus de cela, cet argent à une valeur monétaire dans la “vie réelle” : plus de 90 000 dollars. Quelques questions posées par la newsletter : cet argent doit-il figurer sur la déclaration d’impôts ? Le joueur peut-il être poursuivi dans un tribunal traditionnel pour sa fraude ?

Un exemple affolant qu’ils donnent des débordements dans la vraie vie d’événements virtuels  :

Un homme Chinois a poignardé à mort un de ses amis qui a vendu une épée dragon qu’il lui avait prété dans le jeu “Legends of Mir.”

Technorati Tags:

Effet Placebo

Vu sur le blog de Scott Adams (le créateur et dessinateur de Dilbert) :

L’employé de maintenance est en train de modifier le thermostat de notre bureau aujourd’hui […] Il m’a parlé dun bureau avec 30 employées qui n’arrivaient jamais à tomber d’accord sur la bonne température. Suite à sa suggestion, ils ont installé 20 thermostats fictifs autour du bureau, et dit à tout le monde que chaque thermostat controlait la température de son voisinage immédiat.

Le problème a été résolu.

Ce n’est pas aussi anecdotique que cela pourrait sembler : il y a beaucoup de boutons qui ne servent absolument à rien – et ne sont parfois reliés à rien – mais dont la présence rassure :

  • le très célébre bouton qui se trouve en bas de tous les feux de circulation à New York et qui est censé faire passer le feu au rouge pour laisser traverser les piétons. Cela fait des années que ces boutons ne sont plus reliés à rien et que le contrôle des feux est centralisé ;
  • le bouton “j’ai de la chance” de google. Connaissez-vous qui que ce soit qui l’utilise vraiment ? Il semblerait qu’il ne serve qu’à donner confiance dans la capacité de Google à trouver les bons résultats.

Je pense que c’est avant tout une question de contrôle – de l’importance de donner à l’utilisateur l’illusion qu’il maitrise la situation ; et de la frustation qu’il ressentirait dans le cas contraire.

C’est le travail de l’architecte qui implique son client dans le choix des détails les plus futiles pour que ce dernier le laisse tranquille quand il s’agit de décider de l’emplacement des murs.

Technorati Tags: , , ,

Pandora – Ceux qui ont acheté ce livre ont aussi acheté…

J’avais dit quelques mots dans une très vieille note (Le Bout de la Gaussienne) sur l’importance des moteurs de recommandation pour faire découvrir (et monétiser) des livres, des CD, ou des films que le public n’aurait jamais découvert.

Je viens de découvrir Pandora, et je suis absolument ébloui.

Pandora vous demande simplement le nom d’un morceau que vous aimez bien écouter, et en tire immédiatement une playlist que vous aurez tendance à aimer aussi.  Au fur et à mesure que vous indiquez si ses sélections vous plaisent, Pandora raffine ses recommandations.

Ce qui est impressionnant, c’est que – contrairement  à Amazon – il ne s’inspire pas de l’intelligence collective  reflétée dans les achats d’autres clients, mais sur un framework formalisé de 200 critères servant à classifier la musique.

Technorati Tags: , , , , ,

Des souris et des éléphants

Début 2006, Microsoft a annoncé un revirement stratégique majeur et une concentration de ses efforts autour de sa nouvelle plate-forme Windows Live. Ce changement, destiné à mieux contrer Google sur son terrain natif du web, devait s’accompagner d’investissements massifs : 10 000 nouveaux emplois et près de 2 milliards de dollars d’investissements.

Le cours de l’action a fondu.

Comme le rappelle Niall Kennedy, qui a rejoint Microsoft en Avril pour participer à cette nouvelle stratégie, la capitalisation boursière a perdu près de 59 milliards de dollars en six semaines : c’est plus que le PNB de certains pays. C’est 1,5 fois la capitalisation boursière de Yahoo…

Tous ces projets ambitieux sont subitement entrés en paralysie. Ce même Niall Kennedy remarque aujourd’hui – en expliquant pourquoi il quitte Microsoft à peine 4 mois après son arrivée :

C’est actuellement plus facile de financer un projet à l’extérieur de Microsoft qu’à l’intérieur.

Quand on doit se piloter comme un paquebot ; quand on est soumis aux exigences imprévisibles de la bourse ; quand les actionnaires ne regardent souvent pas plus loin que la fin du trimestre … peut-on vraiment espérer rester agile ?

Technorati Tags: , ,

SMS et Ouganda

Un article de SMS Text News : Farmers in Uganda use SMS to update crop prices

[En Ouganda], les fermiers utilisent leurs téléphones cellulaires pour savoir, en quelques secondes, le cours de leurs récoltes sur divers marchés du pays, sans utiliser d’intermédiaires pour déterminer le prix […]

Comme quoi l’efficience n’est pas toujours où l’on croît !

Technorati Tags: ,

Usages Mobiles 2 – Mon téléphone n’est pas un ordinateur ! – Reboot8

 56 159556523 Ee78A3794A

[Cette note est la deuxième d’une série de trois. La première, qui fait un état des lieux, peut-être trouvée ici : Usages Mobiles – Etat de l’art]

Je reviens sur les causes de la pénurie de véritables nouveautés en termes de services mobiles. La prochaine donnera quelques exemples d’applications nouvelles.

A. “A vous qui ne m’avez jamais connue”

Om Malik imagine la relation entre les opérateurs cellulaires et leurs clients (Mobile Industry Doesn’t Get Consumers) comme “une conversation entre une personne qui parle seulement norvégien, et une autre personne qui parle couramment Swahili.”

Il remarque en effet que l’année dernière, deux études réalisées par le même cabinet (RBC Capital Markets), trouvent :

  • Pour celle réalisée auprès d’experts en mobilité, que 63 % pensent que les consomamteurs veulent regarder des films et la télévision sur leur mobile, et que 72 % pensent que les clients toléreraient de la publicité sur leur cellulaire
  • Pour celle réalisée auprès d’utilisateurs de mobiles, que 23% de ces derniers voient l’intérêt de regarder la télé ou des films sur leurs mobiles, et que seulement 20% toléreraient d’y recevoir des pubs, et à la condition expresse que cela baisse leur coûts de communication.

Chris Heathcote, déjà cité dans la note précédente, définit cette incompréhension mutuelle comme une cause de l’insistence des acteurs à penser que le mobile ne peut, et ne doit, servir que comme outil de remplacement quand un PC n’est pas à portée de main.

Tous les indicateurs montrent qu’un très grand nombre des utilisateurs de mobiles qui utilisent le Rich Media le font pour créer des photos, des vidéos, et les partager. Ils se positionnent en tant que prosumers. Pourquoi alors les opérateurs concentrent-ils leurs efforts sur le processus inverse, qui est de leur proposer de consommer des médias produits de manière centralisée ?

Le problème est traité à l’envers.

B. Semper Aedem

Cela explique selon Heathcote – et je partage cet avis – que les obstacles à l’adoption sont mal définis.

Les opérateurs citent généralement la taille de l’écran, la vitesse de l’appareil, l’absence de clavier, et la vitesse du réseau.

Les vraies barrières sont les coûts de transfert (à quand les forfaits données illimitées), la durée de vie des batteries, la volonté des opérateurs de contrôler ce qui circule sur leurs réseaux, et le raisonnement consistant à dire “de toute façon, je suis toujours à moins de 2 heures d’un ‘vrai ordinateur’.”

Il remarque notamment :

Technorati Tags: , ,

Read more…

Usages Mobiles – Reboot8 – Etat de l’art

200606051922

Originally uploaded by Martin Roell.

Nous atteignons les 2 milliards d’utilisateurs de téléphones mobiles. Ce n’est pas étonnant alors qu’il y ait eu lors de Reboot8 beaucoup d’interventions sur ce sujet. Notamment, celle très intéressante de Marko Ahtisaari, directeur stratégique de Nokia.

Il a commencé par remarquer que le téléphone portable est, avec les clés et le moyen de paiement, un des trois objets que ses possesseurs transportent toujours sur eux.

Ce n’est pas une extension du téléphone fixe – qui était un objet collectif et familial – mais un objet profondément personnel. Cela devrait mener à inventer des usages radicalement différents et innovants ; pourtant, la majorité des travaux sur le mobile cherchent à répliquer ce qui se fait déjà sur des téléphones ou des ordinateurs fixes.

Pour lui, ces usages peuvent être de deux types :

– soit ils profitent surtout des économies d’échelle liées à l’ubiquité des mobiles : c’est ce qui s’est passé avec les appareils photo embarqués

– soit ils profitent des spécificités de l’utilisation des mobiles : c’est ce qui peine beaucoup plus à se produire.

Pour reprendre l’interrogation formulée par Seth Godin dans The Problem with Mobile :

Read more…

Reboot8



Reboot8

Originally uploaded by
Rhinofly.

Je suis à la conférence Reboot8 aujourd’hui et demain.

Si vous y êtes aussi et voulez en profiter me voir, n’hésitez pas à me contacter (par exemple en laissant un commentaire sur cette note.)

Technorati Tags:

Three myths about online security

Great post on Who has time for this about the risks associated with online banking. David Cowan dispels three myths about banking security :

“Myth 1: User education is the key to solving the phishing problem.

Myth 2: We need smart cards and biometrics instead of passwords.

Myth 3: Banks need to deploy strong authentication at the login so that only trusted individuals enter the bank.”

Two ideas specially ring true :

  • No matter how strong authentication is at the user side, the user will not be safe from a man-in-the-middle attack where the thief poses as the bank. The best way to solve for this problem is to switch to 2 channel authentication : web, and a phone call, for instance.
  • There is no point in having the strongest possible authentication at the point of access : security measures should instead be escalated in accordance with the transaction’s importance, and behavioural profiling.

My bank has just changed its identification procedures. Now, instead of typing my password, I have to click on an onscreen numeric keypad. I’m not sure I see the point (besides making the system innacessible to vision-impaired people). I sure do feel the inconvenience, though…



Link

Post Navigation