Inario

Le blog de Keyvan Nilforoushan

Archive for the category “economie”

Peu importe l’origine de la nourriture…

Yakuza | 090.365

Image by Stephan Geyer via Flickr

Parmi toute la couverture de la situation japonaise, cet article attire l’attention : les yakuza se sont largement mobilisés pour envoyer des camions de nourriture et de fournitures dans les zones sinistrées.

Simple charité ? Poursuite d’un agenda caché ? Peu importe : comme le remarque bien l’article, “when it’s life or death, you don’t care where your food comes from.”  Appliquons le Rasoir d’Ockham en leur accordant ici une présomption de bonne foi.

Ce qui est intéressant est surtout leur capacité à le faire :  pourquoi les organisations clandestines se montrent si souvent mieux organisées que les autorités ?

J’ai rencontré l’année dernière un consultant dont la mission était d’aider un logisticien à s’organiser “au moins aussi bien que ses syndicats.” Ce logisticien était en effet confronté à un problème assez génant : une grève ou une contestation dans un de ses entrepôt se propageait instantanément aux autres, avant que les dirigeants des autres entrepôts ne soient informés de la situation et de la position à tenir.

Pourquoi, si souvent, les réseaux informels fonctionnent tellement mieux ?

 

Enhanced by Zemanta

Egypte – un état de droit ?

Egypt: Gizeh

Image by Brooklyn Museum via Flickr

Hernando de Soto au sujet de l’Egypte (1994) :

  • L’économie souterraine est le premier employeur égyptien, employant 9,6 millions de personnes contre 6,8 millions dans le secteur privé et 5,9 dans le secteur public.
  • 92% des propriétaires égyptiens n’ont aucun acte de propriété régulier.

via Marginal Revolution: Hernando de Soto on Egypt.

Related articles

Enhanced by Zemanta

La nature en otage ?

L’Equateur a proposé de ne pas exploiter le pétrole contenu sous sa réserve naturelle de Yasuni, si la communauté internationale lui paye en compensation la moitié du manque à gagner.

Au premier abord, cela ressemble à une proposition saine et intelligente. L’accepteriez-vous ?

La vraie questions est plutôt : comment empêcher l’Equateur de changer d’avis dans 10 ou 20 ans … quelle moyen de rétorsion aurions-nous ?

via Marginal Revolution: Thwarted markets in everything.

Deux poids, deux mesures – information privilégiée et mandats électifs

Acting Architect of the Capitol Stephen T. Aye...
Image via Wikipedia

Le Congrès américain a bien l’habitude de se conserver à l’abri des lois qu’il passe pour réglementer le secteur privé – notamment en termes de droit du travail.

Mais parfois, cela tire sur le ridicule. Par exemple, il n’existe aucune loi interdisant aux élus et à leurs équipes d’utiliser pour leur gain personnel les informations confidentielles (le droit boursier dirait “privilégiées”) qu’ils obtiennent dans le cadre de leurs fonctions.

En l’absence de lois, on pourrait croire que la décence le leur interdirait… Mais pas vraiment :

This week the Wall Street Journal reported that during the past two calendar years, 72 congressional aides from both parties made trades in companies that their bosses’ help oversee. Among them are top advisers to Senate Majority Leader Harry Reid and House Speaker Nancy Pelosi. Their timely investments proved profitable, but the staffers deny the trades sprung from inside knowledge, the Journal reported.

via It Isn’t Insider Trading When Your Senator Does It: Ann Woolner – Bloomberg.

Enhanced by Zemanta

CDO et métastases

Le système était-il trop lié pour ne pas tomber ? Belle visualisation de la propagation du réseau de participations réciproques des banques dans les CDO de leurs confrères :

Source : Today in Metastasis: Network Map of CDOs.

Enhanced by Zemanta

Acte de foi ?

Official seal of Mexico City
Image via Wikipedia

Le gouvernement mexicain a émis des obligations de maturité 100 ans, pour un taux nominal de 6 % seulement…

Kids Prefer Cheese: Markets in Everything: Mexican Century Bonds Edition.

Enhanced by Zemanta

L’avantage du gagnant

Tim Henman playing at Wimbledon, 2005
Image via Wikipedia

Certains sports (le meilleur exemple est le tennis) amplifient fortement les différences de niveau – même infimes – entre les joueurs. En effet, une fois un Jeu de tennis gagné, on “oublie” le score par lequel il a été gagné, et le petit avantage d’un joueur devient un gros avantage au score pour le reste de la partie.

Voici un article appliquant cela à notre économie :

small differences in skills can mean large differences in returns and we have moved towards a winner take-all economy because technology has increased the size of the market that can be served by a single person or firm.

C’est une idée très forte – il y a de plus en plus de marchés où il n’y a plus de place pour le numéro 2.

Enhanced by Zemanta

L’écosystème complexe du brevet logiciel : un jeu de la barbichette

J’ai vu la semaine dernière un candidat qui avait fait un stage dans un cabinet de conseil en propriété intellectuelle.

Je lui ai instantanément demandé ce qu’il pensait du brevet logiciel : le sujet est polémique, les opinions sont toujours très tranchées, et tous les ingrédients étaient réunis pour une discussion passionnante où il aurait eu l’occasion de mettre ses divers talents en valeur.

Pas de chance, il n’était pas au courant de l’existence d’un débat sur le sujet.

Ce très bon graphe tombe à point nommé :

 

image

Source :  Who’s Suing Whom?

The culture that is China

Demolition chinoise

J’emprunte ce titre au (très bon) Marginal Revolution pour citer un article impressionnant sur le dérapage de la folie immobilière chinoise … la spéculation va maintenant tellement vite que des immeubles sont rasés alors qu’ils ne sont pas encore achevés pour en construire d’autres plus ambitieux :

As one of the most architectural productive country, China aggregates 2 billion m2 of new building area every year, consuming about 40% of the world’s concrete and steel. However, on the flip side of the new building fever, there lie the rubbles and remains of other “older” buildings: people tear down four-star hotels to build five-star ones and bulldoze newly developed construction sites before they are even finished.

Pas mal d’exemples affolants donnés dans l’article original : China: Proudly Demolishing Buildings Before Completed In Pursuit Of The Glorious Housing Bubble Perpetual Engine

Enhanced by Zemanta

Le dernier rebond

Pourquoi le verre qui tombe se casse toujours sur le dernier rebond ? Parce qu’il arrête de rebondir une fois qu’il est cassé. Oui, c’est évident. Et pourtant… Voici une jolie étude pour montrer que le cours de bourse des actions suivantes n’a plus jamais atteint de record … depuis le dernier record qu’il a atteint !

Liste de sociétés et gain depuis le dernier cours record

Source : Paul Kedrosky, No New Highs After the Last New High? Huh?.

Couverture

Très belle couverture de The Economist :

World on edge

Via Paul Kedrosky: Economist: World on the Edge.

C’était écrit

Logo of The Goldman Sachs Group, Inc. Category...
Image via Wikipedia

Cela paraissait pourtant une bonne idée… en 2006.

[In] about five pages of lucid analysis, [Goldman Sachs] details the tectonic shifts shaping the world of finance. The key messages are that investment banks need to take more risks, commit more capital to their business, and start investing in the deals they recommend to their clients.

via Goldman’s Focus on Bottom Line Is a Capital Idea: Mark Gilbert – Bloomberg.

Enhanced by Zemanta

La justice au Zimbabwe

Victims of crime in Zimbabwe‘s capital city Harare are now allowed to ferry the alleged perpetrators of those crimes from prisons to court after the state prisons service ran out of fuel, according to local reports Thursday.

Conditions have improved significantly in Zimbabwe’s 42 jails since last year when an estimated 1,000 inmates had died in the first six months of the year of disease and neglect. But the Department of Prison Services still cannot provide transport to take prisoners awaiting trial to court.

via Marginal Revolution: The legal system in Zimbabwe.

Enhanced by Zemanta

Quoted – Bill Gates

“My tax return in the United States has to be kept on a special computer because their normal computers can’t deal with the numbers. So I am constantly getting these notices telling me I haven’t paid something when really it is just on the wrong computer. Then they will send me another notice telling me how bad they feel they that they sent me a notice that was a mistake.”

via Quoted | Good Morning Silicon Valley.

Enhanced by Zemanta

Le juste prix

The logo of Oracle Corporation
Image via Wikipedia

Footnoted.org, déjà cité ici, permet parfois aussi de remarquer des exemples de bonne gouvernance.

Par exemple, Larry Ellison, le président d’Oracle, possède des sociétés liées qui fournissent divers biens et de services à la société. Dans ce cadre, il leur a conféré un accord écrit d’alignement sur le meilleur prix de marché, et de remboursement de la différence :

“…if we present Mr. Ellison with reasonable evidence of a lower price or rate for the same goods or services offered by the related company, which would have been available to us at the time we entered into the applicable transaction, then Mr. Ellison will reimburse us for the difference.”

via Oracle’s proxy reveals tempered extravagance… | footnoted.com.

Enhanced by Zemanta

Le financement allemand du cinéma américain

The Hollywood Sign as it appears from a trail ...
Image via Wikipedia

Peu de domaines sont aussi compliqués que le financement des long-métrages. La plupart du temps, cette complexité est liée à la maximisation des subventions et du levier fiscal qui augmentent les retours du producteurs sur les films qui réussissent.

En général cependant, toutes ces subventions et contreparties ont un prix : filmer dans un certain pays, dans certaines conditions, … Mais pas toujours, comme le montre le système des réductions d’impôt allemandes !

In 2003, German tax shelters, with the aid of German corporate shells and the happy cooperation of American studios, invested some $3 billion in the total fiction that they were owners, producers, and profit-sharers in Hollywood movies.

(…)

Consider the case of The Lord of the Rings: The Return of the King. A Munich-based tax-shelter fund, Hannover Leasing, had a corporate shell pay $150 million to New Line Cinemas for the movie’s copyright, which it simultaneously leased back to a New Line affiliate. It also entered into agreements for New Line to produce and distribute the movie. At the end of filming, New Line Cinemas paid the German company the agreed-upon minimum advance (which approximately equaled the interest on the initial investment) to honor the pretense that the Germans had participated in the profits. For engaging in these strictly paper transactions, New Line “earned” $16 million, a tidy “money-for-nothing” sum.

via germanshelter.

Enhanced by Zemanta

Trois économistes montent dans un taxi

Supposons que le passager A paierait, tout seul, un montant de 1 $. Le passager B, 5 $, et le passager C, 9$.  S’ils partagent un  taxi, la course totale est de 9 $.

Comment doivent-ils partager les 6 $ qu’ils ont collectivement économisés en partageant un seul taxi ?

La réponse, qui est beaucoup plus compliquée qu’il n’apparaît à première vue, est ici: Three Economists Get Into a Cab… – WSJ.com.

A la pêche

Sunset Fishing

Footnoted.com lit les publications annuelles des sociétés cotées et attire l’attention sur les informations – souvent croustillantes – remisées dans les notes de bas de page.

Celle-ci est particulièrement exceptionnelle :

During fiscal 2008, the Compensation Committee determined that maintaining a lease on a private airplane was no longer a cost-effective method for providing business-related transportation to our Named Executive Officers and Directors. The airplane was used only for business-related travel, and personal use was not permitted.

With the termination of the lease on the airplane, it also became increasingly difficult and cost prohibitive to access our Canadian fish camp. Consequently, the fish camp, which was only used for business entertainment purposes, was offered for sale during 2008.

The only offer to purchase the fish camp came from Terry L. Haines, our former Chief Executive Officer and President. Ultimately we negotiated with Mr. Haines to sell the fish camp for a purchase price of $55,000 and the transaction closed during fiscal year 2009.

via Gone fishing — seriously… | footnoted.com.

Enhanced by Zemanta

Coller warns of private equity ‘scandal’ and calls for greater transparency

An assortment of United States coins, includin...
Image via Wikipedia

Déjà en 2005 …

The result of the opacity of performance data across the industry was a persistence of mediocrity, [Jeremy Coller] said. ‘The private nature of private equity has allowed too much poor performance to be hidden by smoke and mirrors,’ Coller said.

He proposed four steps that fund managers should make compulsory to improve governance; a requirement for all funds to be audited by one of the big four accounting firms, the use of custodians by PE firms, no-fault divorce clauses in all limited partners agreements, and the complete abolition of deal by deal carry.

via Coller warns of private equity ‘scandal’ and calls for greater transparency.

Enhanced by Zemanta

Durée médiane du chômage

Alors qu’il devient de plus en plus clair que l’information sur le nombre de chômeurs n’est, en soi, pas suffisante pour estimer l’ampleur du phénomène, on entend de plus en plus souvent citer le nombre de chômeurs de longue durée.

Cependant, si cet indicateur est déjà meilleur, Greg Mankiw analyse sur son blog un autre axe : la durée médiane du chômage aux Etats-Unis. Cette durée est significative, parce que par définition, 50 % des chômeurs sont aux chômage depuis au moins aussi longtemps.

La courbe est assez inquiétante, atteignant des durées jamais vues dans un passé récent :

Durée médiane du chômage en augmentation forte

Durée médiane du chômage

Article originel : Median Duration of Unemployment, Greg Mankiw

Post Navigation